-A +A

Du positif pour Lucile Cypriano à Magny-Cours

Lundi, 11 Septembre, 2017

Après les deux mois de pause estivale, les concurrents de la Porsche Carrera Cup se retrouvaient le week-end dernier sur le circuit de Magny-Cours.

Après avoir repris ses marques lors des Essais Libres, Lucile Cypriano s'élançait pour la qualification en vue de la première course du week-end. Après quelques tours en pneus usés, la pilote de l'équipe Racing Technology, soutenue par les centres Porsche Fréjus et Saint-Raphaël, montait les pneus neufs pour s'attaquer au chrono. Elle signait finalement le 13e meilleur temps.

"Le résultat final n'est peut-être pas exceptionnel, mais il faut retenir que mes chronos ont beaucoup évolué depuis les essais libres et que je me suis rapprochée des temps des meilleurs. Avec mon ingénieur, nous avons vu qu'il y avait encore des choses à travailler, notamment au niveau de mon pilotage, mais je continue à progresser."

Au départ de la Course 1, Lucile perd deux positions, mais remonte d'une place peu après suite à une échauffourée entre deux concurrents. Partie un peu trop haut en pression de pneus, elle ne peut revenir sur les voitures qui la précède, mais termine au 12e rang.

"J'avais un bon rythme en course, c'est un point positif parmi d'autres. Surtout, les choses s'améliorent toujours un plus à chaque fois que je monte dans la voiture. L'expérience est donc primordiale."

Dimanche matin, il reste encore quelques plaques d'humidité après la pluie ayant baigné le circuit dans la nuit. À nouveau en pneus usés pour les premiers tours, Lucile repart au combat avec un train neuf, et se classe une nouvelle fois 13e de la séance. Après avoir compté un retard de 1,9 seconde sur la pole le samedi, Lucile termine à 1,5 seconde du meilleur temps lors de cette séance du dimanche.

En Course 2, Lucile prend un meilleur départ que la veille, et conserve son rang. Mais un problème de courroie accessoire engendre un ennui de pompe à eau, qui entraîne à son tour une surchauffe moteur, qui contraint la pilote de la Porsche #1 à l'abandon.

"C'est dommage, les sensations étaient bonnes, j'avais un bon rythme, mais j'ai préféré arrêter plutôt que de casser le moteur. Malgré les résultats, je suis plutôt satisfaite de ce week-end où j'ai montré une progression constante, me rapprochant des temps des leaders à chaque fois."

"Je travaillais ce week-end pour la première fois avec mon ingénieur, et nous avons beaucoup échangé et produit un effort constructif, ce qui m'a permis d'avancer. Maintenant, il va falloir garder le rythme car les trois derniers meetings s'enchaînent en l'espace d'un mois et demi. Je me réjouis surtout de rouler à Barcelone pour le prochain rendez-vous du championnat, c'est peut-être le circuit sur lequel j'ai le plus roulé jusque-là."

Top