-A +A

Un week-end frustrant mais plein d'enseignements pour Lucile

Mardi, 4 Juillet, 2017

La météo était mitigée ce week-end en Bourgogne, et bon nombre de concurrents de la Porsche Carrera Cup se sont faits piéger par les conditions d'adhérence. De son côté, Lucile Cypriano a bien entamé son meeting avec des premiers essais libres encourageants, avant de se classer dans le top 10 lors des qualifications pour la Course 1, où elle signait le neuvième meilleur chrono.

En course, la pluie s'invite à quelques minutes du départ, contraignant les concurrents à chausser des pneus sculptés. Après un départ prudent, la pilote de l'équipe Racing Technology, soutenue par les centres Porsche Nantes et Rennes, part toutefois à la faute au premier virage, finissant son embardée dans le bac à graviers. Lucile repart en queue de peloton, avant de conclure la course au 16e rang, forcément déçue.

"Les conditions étaient difficiles et je suis partie à la faute dans le premier freinage. C'est une grosse déception, mais c'est dans ce genre de circonstances que l'on apprend".

Le lendemain, la pilote tricolore repart à l'assaut du chrono lors des qualifications pour la Course 2, bien décidée à faire oublier sa déception de la veille. Mais, en raison d'une stratégie pas optimale, qui l'a faite s'élancer dès le début de séance avec des pneus neufs, Lucile glisse au classement dans les dernières minutes, et doit se contenter d'un lointain 14e rang au classement.

Du fond de la grille, la pilote de la Porsche #1 repart le couteau entre les dents, mais ne parvient pas à trouver l'ouverture pour passer les pilotes devant elle, pourtant plus lents. Aux environs de la mi-course, Lucile tente une attaque sur un autre pilote, qui se solde par un accrochage, et une crevaison. C'est l'abandon.

"Le départ de cette deuxième course était correct, la piste a rapidement séché alors qu'il avait un peu plu juste avant. Mon rythme était bon au début, mais il est très compliqué de doubler à Dijon et je suis restée bloquée derrière des concurrents moins rapides. Et c'est en voulant tenter un dépassement finalement que je me suis accrochée, la course était terminée".

"C'est frustrant, c'était un week-end compliqué. C'est d'autant plus décevant que, après deux circuits difficiles, et des courses prometteuses à Spa et au Mans, j'attendais beaucoup de ce rendez-vous à Dijon. Les qualifications ont beaucoup pesé sur l'issue de la course, ce n'est pas simple, mais je compte m'appuyer sur cette expérience pour aller de l'avant lors des prochaines courses, car tout ne peut pas forcément bien se passer en sport automobile".

"Maintenant, l'attente sera longue avant les prochaines courses à Magny-Cours en septembre, mais je compte utiliser cette période pour me préparer au mieux, je n'ai pas perdu ma motivation !"

Top